4 septembre 2015

8h19

8h19 - Un long, très long début de journée. 

Je pousse la porte du cabinet, le carillon tinte doucement.

Ah vous voilà, je viens juste d’arriver, hein, je vous assure, je viens juste d’arriver. Y’a pas cinq minutes, hein, vous avez l’heure ? Non parce que j’ai pas l’heure sur moi, dites, quelle heure est-il ? Ah 8h20. Bon 8h20. C’est bien. Non parce que j’ai rendez-vous, vous m’aviez dit 8h30, je suis pas trop en avance pour une fois.

Je n’ai pas posé mon sac, je n’ai même pas encore eu le temps d’essuyer mes pieds sur le tapis. Je m’avance vers mon bureau, défait ma veste et …

Dites, vous trouvez qu’il y a plus de monde sur la route maintenant que la rentrée est passée ?

Attendez, Mme D, accordez-moi un instant, j’ai quelques affaires à régler avant de commencer.

Ah bon, vous êtes occupée. Bon. Bon d’accord, je patiente.

Venez, merci d’avoir patienté, comment allez-vous ?

Ah oui donc alors vous avez trouvé beaucoup de monde sur votre route ? Avec la rentrée, les vacances, nous on est parti à St Malo. Vous trouvez que j’ai pris des couleurs ? Ah bah voilà, mon mari ne veut pas me croire, mais je lui ai dit que si. Et puis vous voyez, j’aime pas partir en Août, mais lui a voulu alors, bon ça va y’avait pas trop de monde.

Mon épaule ? Quoi mon épaule ? Ah oui. Bah vous voyez, je me suis remise sous anti-inflammatoires, bon parce que le docteur m’en avait donné pour si j’avais mal pendant ses vacances et puis l’autre nuit, j’ai eu mal un peu mais là ça va. Donc j’ai encore un rendez-vous jeudi, à 10h, bon c’est un peu tard, jeudi je fais le ménage, vous n’auriez pas un peu plus tôt. Bon non. Bon tant pis. Donc vous m’en donnerez d’autres pour la semaine prochaine. Mais dites, combien de séances il reste là ?

Quoi ? Où j’ai mal ces derniers jours ? C’est pas que j’ai mal, c’est que ça me gène, parfois, quand je fais certaines tâches, pas d’autres, ah mais oui la kiné me fait du bien, la machine, là, ça fait quoi déjà, ah oui ça chauffe en profondeur c’est ça, oui et puis quand vous me massez, ça me fait du bien aussi, dans les cervicales, là.

Dites, je voulais vous demander, en vacances, la voisine de ma nièce m’a parlé d’un homme qui avait eu un grave accident de ski, il est tombé sur la tête et puis sa jambe, elle est un peu comme morte, il n’arrive pas à la commander, enfin pas bien elle m’a dit, à votre avis ça peut être quoi ?
Et vous pensez qu’il va pouvoir récupérer un peu ?

Oh oui quand vous me massez comme ça, oh oui, ça fait du bien mais dites, nous n’êtes pas fatiguée à masser comme ça toute la journée ? Hein ?
Et puis – oh oui c’est sensible là – le monsieur en salle d’attente, il avait pas l’air bien vaillant. Qu’est ce qui lui arrive ? Vous le massez lui ? Ah non c’est votre collègue. Ah bah oui vous pouvez pas me répondre, bien sûr. Bien sûr. Donc vous me redonnerez des rendez-vous alors ?

Oui, mardi c’est bien. Jeudi, un peu plus tôt, vous pouvez ? Non parce que le jeudi c’est le jour du ménage normalement mais bon je pourrais décaler hein mais enfin, si vous pouviez plus tôt, quand même ça m’arrangerait. D’accord, bon d’accord, c’est noté.

A jeudi alors 8h30 hein !

Au revoir, bon weekend.

8h57

Silence. Paix. Et volupté.


Fin de journée dans … 11h et des brouettes. Mourir. 

----------------------

Je suis pourtant du genre patiente, tolérante, trop l'un, trop l'autre peut-être, trop bonne trop conne en tout cas, il est rare que le courant ne passe pas, rare également que le contact avec les patients me soit difficile. Là, ça n'a pas loupé. Et comme je vous aime, je voulais partager ce cuisant échec relationnel avec vous. 

Comment ça vous avez mal à la tête ? 
Un massage pour faire passer ? 

2 commentaires:

Tux a dit…

oh oui un massage steuplé !! (@Ticamomille est passée par là !)
Du bisou par millier !

Anonyme a dit…

je crois qu'on plusieurs ( kiné) a être patiente (et conne) à la fois!....

Enregistrer un commentaire

Un petit mot à rajouter ?